Promotion de la formation des enseignants en Suisse

La fondation Aebli-Näf soutient la formation de base et la formation continue des formateurs d’enseignants en Suisse. Elle a été créée par Hans Aebli, professeur de psychologie décédé à Burgdorf en 1990, son épouse Verena Aebli-Näf, et des membres de leur famille. continuer...


Actualités

Documentations du congrès de la fondation Aebli-Näf

Tout dépend de l'enseignant -
La didactique psychologique de Hans Aebli vue d'aujourd'hui

Nous sommes heureux de mettre à disposition la documentation vidéo de la conférence sur le 100e anniversaire de Hans Aebli via ce lien.

En plus, une bibliographie complète des œuvres de Hans Aebli peut être téléchargée ici.


Projets soutenus avec succès

Un autre projet de thèse soutenu et achevé avec succès est présenté ci-dessous. Les projets soutenus sont de nature très différente et montrent le large éventail de possibilités thématiques.


Écoles et milieux de vie plurilingues.
De la gestion des langues (il)légitimes

Contexte et arrière-plan

Le traitement théorique et l'application pratique des thèmes de la migration et du plurilinguisme dans le système éducatif suisse constituent les composants principaux de la thèse de doctorat cumulative. L'éducation interculturelle, la justice sociale dans une Suisse transnationalisée et superdiversifiée ainsi que les changements dans la composition démographique depuis la fin des années 1990 sont les points chauds très actuels auxquels la thèse se se confronte. Le point de départ est la distinction de Pierre Bourdieu entre langues légitimes et illégitimes, distinction qui permet d’expliquer de manière systématique la décapitalisation des langues de la migration dans le système éducatif suisse et montre le potentiel pédagogique inexploité du plurilinguisme dans la population migrante en pleine croissance.

Les sept articles, six évalués par des pairs et le synopsis se basent sur des recherche sur le(s) plurilinguisme(s) des enfants et des jeunes issus de l'immigration et sur les offres pédagogiques telles que l'éducation dans la langue d'origine ou les mesures de soutien dans une classe bilingue d'une école primaire suisse.

Le système éducatif suisse a du mal à trouver une approche pédagogique adéquate de la diversité linguistique qui fait depuis longtemps partie du quotidien, en particulier dans les classes superdiversifiées des quartiers urbains à forte population immigrée. Les ressources linguistiques existantes ne sont souvent que partiellement connues des enseignant·e·s, et elles ne jouent jusqu'à présent aucun rôle dans l'enseignement ordinaire. Le plurilinguisme légitime (dans les langues nationales et en anglais), qui est soutenu dans l'enseignement, et le plurilinguisme illégitime, qui est ignoré, voire réprimé, caractérise l'approche de la politique de l'éducation à l'égard des environnements plurilingues.

Projets de recherche

Les projets de recherche à la base des six articles spécialisés et du chapitre du livre abordent différentes questions. Toutefois, leur thématique centrale est toujours la problématique générale de l'équité dans les langues premières et familiales – en particulier les langues de la migration – dans le contexte de l'éducation formelle. Les différents projets de recherche orientés vers l'application ont été menés en étroite collaboration des praticiens dans la pratique scolaire. Un modèle de tandem (enseignants des langues dites d'origine en collaboration avec des enseignants ordinaires), testé à plusieurs reprises, a permis de montrer comment la reconnaissance de la Heritage Language et l'intégration des enseignants responsables dans la structure scolaire ordinaire contribuent à l'équité linguistique.

Les méthodes de recherche qualitatives choisies – en particulier celles issues de l'ethnographie – ont permis de jeter un regard extraordinaire sur la (les) normalité(s) du quotidien scolaire et de l'éducation. Les données (p. ex. notes de terrain issues de l'observation participante, les transcriptions d'entretiens, documents préparés) ont été analysées à l'aide de la Grounded Theory Methodology.

Résultats

Les résultats des projets basés sur la recherche contribuent à visibiliser et prendre conscience, pour la société (éducative), des pratiques linguistiques dominantes inéquitables. Les remettre en question et réfléchir à leur changement, tant au niveau institutionnel que dans la sphère publique, était l'objectif.

Conclusions pour la pratique

Les projets à la base de la thèse de doctorat cumulative contribuent à l'étude sociolinguistique des structures de pouvoir par l'exploration de la société migratoire. Cela permet d'initier un questionnement critique, une prise de conscience et, en principe, une plus grande sensibilisation au(x) plurilinguisme(s). Les différentes valeurs accordées aux langues dites légitimes et illégitimes dans l'enseignement ont-elles encore leur raison d'être ou les écoles travaillent-elles à côté du monde de vie plurilingue ?

Irène Zingg, Dr. phil., Haute école pédagogique Berne
E-Mail: irene.zingg(at)phbern.ch